12/07/2008

Les crimes des GI’s à la Libération : encore une image d’Epinal qui s’envole en fumée !


Robert Lilly, professeur de sociologie et de criminologie à la Northern Kentucky University et professeur invité de sociologie et de politique sociale à l'Université de Durham, en Grande-Bretagne, a jeté un fameux pavé dans la mare. Dans son livre, paru chez Payot en mars de cette année, « La face cachée des GI's : Les viols commis par des soldats américains en France, en Angleterre et en Allemagne pendant la Seconde Guerre mondiale (1942-1945) », il dénonce une autre vérité que celle véhiculée aussi bien par l’Histoire officielle que par Hollywood. Une vérité plus sombre comme cadenassée et enfouie dans la mémoire collective.
Durant la Seconde Guerre mondiale, les GI auraient tué et violé plus de 17000 femmes et enfants en Angleterre, en France et en Allemagne.
Robert Lilly a révélé ces exactions en fouillant dans les archives de l’armée. Son étude, publiée, la première fois, en 2003 en France et en Italie, n’a jamais pu paraître aux Etats-Unis. Qui s’en étonnera ?
Le chercheur raconte, témoignages de victimes et de soldats à l’appui, les viols collectifs, les meurtres, les plaintes de certaines femmes, le silence des autres. Il tente également de comprendre comment des « hommes ordinaires » ont pu commettre de tels crimes.
Le 10 avril 1944, Leval était victime d’un bombardement de l’aviation étasunienne. 18 habitants de la Croix-Rouge vont y laisser la vie. Une plaque commémorative sera gravée… et soigneusement cachée dans l’école primaire du quartier.
Pourquoi n’est-elle pas exposée près du Monument ?
Plus de 60 ans après la fin de la guerre, n’est-il pas temps de sortir ces victimes des armées alliées de l’oubli ?
Le Chlem, sans oublier ce que des millions d’hommes venus de l’autre bout la Terre ont courageusement fait pour nous débarrasser de la barbarie nazie, est prêt à collaborer à cette œuvre de réhabilitation. Montrer la Vérité telle qu’elle est et non pas telle que l’on voudrait qu’elle soit est à la base même de son existence.


GI

13:18 Écrit par Patrice Lambert dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : seconde guerre mondiale |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.