11/10/2008

Vieillerie ou vièz'rîye ?

Le dictionnaire Littré définit le mot "vieillerie" en ces termes:

1° Vieilles hardes, vieux meubles

2° Fig. et familièrement: idées rebattues, conceptions usées

Le Larousse et le Robert en donnent une définition similaire.

Le Wallon de nos régions, du moins celui qui parle encore sa langue maternelle, le traduit en "viez'rîye".

Propos de gens incultes ? Que nenni. Survivance du passé !

Ainsi à Arras (Pas-de-Calais) il existe toujours une rue des Grands-Vieziers. "Au Moyen-Age, les vieziers ou marchands de "vieux" jouaient un rôle assez important. Ils rachetaient les vêtements usagés, les réparaient et les revendaient. Ce commerce était assez important pour que ceux qui s'y livraient forment une corporation et ussent rang marqué dans les cérémonies.

arras

Arras

Les vieziers se divisaient eux-mêmes souvent en deux confréries: les grands vieziers, qui avaient boutique ouverte suffisamment approvisionnée et coffre-fort bien garni, et les petits vieziers dont la clientèle moins brillante se composait de gens de la campagne. Il existe d'ailleurs à Arras une rue des Petits-Vieziers, comme il se doit, beaucoup plus petite et étroite que celle des Grands-Vieziers."

Françoise VIOT in Historia n°279 - Février 1970 - p.12

 

19:04 Écrit par Patrice Lambert dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ethymologie |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.