25/11/2008

Tout cela aurait pu être rapidement réglé si...

... la Belgique, en pays démocratique qu'elle prétend être, avait organisé un référendum pour demander aux citoyen(ne)s de se prononcer sur cette foutue fusion des communes. Nul doute que les choix auraient été autres !

Témoin cette lettre du 1er juin 1973 de l'administration de Leval-Trahegnies à sa voisine d'Epinois.

"Madame la Bougmestre,

Messieurs les Echevins,

Objet: Amélioration des chemins de Leval, du Moulin et des Trieux sur Epinois, rue d'Epinois sur Leval-Trahegnies.

Suite à votre lettre du 28 mai dernier, concernant l'objet repris ci-dessus, nous nous permettons de vous rappeler la position de notre Collège échevinal (...) à savoir:

Une intervention de votre administration communale est nécessaire  dans le coût des travaux réalisés par notre Administration communale rue de Buvrinnes, partie Leval-Trahegnies et partie Epinois, avant que nous puissions marquer notre accord sur une intervention de nos services concernant les travaux d'amélioration de la rue d'Epinois à Leval-Trahegnies.

A l'époque, Monsieur le Commissaire Voyer avait estimé que la rue d'Haine à Leval-Trahegnies devait se réaliser concomittament à la rue d'Epinois. De surcroît, la rue d'Haine devait être reclassée, préalablement, en voie de grande circulation.

Par ailleurs, nous serions désireux de savoir et la commune de Mont-Sainte-Aldegonde est intéressée dans ces divers travaux d'amélioration.

Formule de politesse.

Aujourd'hui, il est vrai, les travaux des rues susdites ont été réalisés sauf la rue d'Haine qui loin d'être "reclassée en voie de grande circulation" est devenue une impasse ! Ou peu s'en faut.

Cette simple lettre prouve à l'envi que la vraie entité c'était celle ... que le Chlem a reconstituée, virtuellement.

Epinois - Chemins, rues & sentiers - Rue du By (autrefois Trieux) (02)

Rue des Trieux à Epinois

19:56 Écrit par Patrice Lambert dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : voirie |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.